Jeudi 8 août : Lacaune comme autrefois…

Retrouvez les vieux métiers du début du XXème siècle à Lacaune autour de la place des pisseurs et dans les vieux quartiers à partir d’une ballade au clair de lune.Vous découvrirez plusieurs saynètes illustrant la vie autrefois: celle des lavandières, du boulanger, du médecin de campagne, du sabotier…

Rendez-vous devant l’office du tourisme à 21h. Des flambeaux seront distribués gratuitement aux enfants pour suivre la ballade.

Ballade au clair de lune le mardi 7 août 2018

L’équipe des bénévoles du Musée  vous entraînera à nouveau cette année  dans les ruelles du Vieux Lacaune  pour remonter le temps. Les enfants pourront éclairé ce cheminement avec leur flambeau.

 Seront ainsi évoqués en habit d’époque: les consuls et la célèbre fontaine, les lavoirs, les maisons des notables de la place, la caserne des dragons, le petit train, le colonel Bouisset et la galette, la fontaine du guillotiné Fouillaraque et bien sûr l’enfant sauvage.

Une nouvelle salle au Musée

 

Une nouvelle salle au Musée:

L’histoire de Lacaune a été marquée pendant la Seconde Guerre mondiale par l’assignation de plus de 600 Juifs à résidence à Lacaune. Le Musée de Lacaune se devait d’évoquer cette période troublée. Une grande salle est désormais consacrée à ce sujet avec la reconstitution d’un intérieur où vivait une famille juive. De nombreux documents et objets seront bientôt exposés dans une autre partie.

11 et 12 septembre : collecte d’archives familiales

De 9h30 à 17h30 (sur rendez-vous) : Journées de collecte de documents et témoignages
afin de réaliser une exposition permanente au Musée, en partenariat avec le Mémorial de la Shoah, l’association des Amitiés Judéo-Lacaunaises et la mairie de Lacaune.

Cette collecte permettra au musée de créer une nouvelle salle consacrée à l’histoire de l’assignation des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale ainsi que sur le rôle des Justes lacaunais.

Nouvelle rubrique : Un objet, une histoire…(à retrouver dans l’onglet: quelques points d’Histoire)


LE MOINE :

Il  servait à réchauffer le lit de nos ancêtres. Les chambres n’étaient pas chauffées et les draps souvent humides. On mettait des cendres chaudes dans le récipient en fer et l’armature en bois permettait de tenir les draps éloignés des braises et de propager la chaleur dans le lit.

Son nom pourrait venir du fait que dans certains  monastères un moine se couchait pour réchauffer le lit de l’Abbé!!

Mardi 8 août 2017 : une jolie balade au clair de lune organisée par le Musée

L’équipe des bénévoles du Musée a entraîné une centaine de personnes dans les ruelles du Vieux Lacaune  pour remonter le temps. Les enfants ont éclairé ce cheminement avec leur flambeau.

Ont été ainsi évoqués en habit d’époque: les consuls et la célèbre fontaine, les lavoirs, les maisons des notables de la place, la caserne des dragons, le petit train, le colonel Bouisset et la galette, la fontaine du guillotiné Fouillaraque et bien sûr l’enfant sauvage.